Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.



22 Commentaires

  1. On demande, come pour Crépol, l’avis définitif de Patrick Caron avant de pourvoir se faire une idée digne de la pensance unique

  2. Juste une question .la victime est un jeune agriculteur .les racailles sont elles d’importation? Vu que la presse n en parle pas .il est possible de suspecter des bougnes . Dans ce cas , je souhaite bonne chasse . La racaille a intérêt à vite se constituer prisonnière pour être provisoirement en sécurité .

  3. Ils ne s’aventurent pas trop dans les campagnes car les paysans de bon sens sont armés.
    J’en connais un qui a plombé des gitans venus lui piller sa grange dans le Gers, il y a une bonne quarantaine d’années. Les pintades ont chouiné et se sont envolées sans jamais revenir chercher du grain! Comme quoi le plomb peut ouvrir l’esprit quand il a pénétré la chair! Le fourgon est reparti en roue arrière (lol).

  4. Tel que disait un de nos aïeux si ça grouille il faut aller au contact et sans faiblir 1 tu sèche celui qui gueulle le plus ensuite 2 tu surveille tes arrières c est l endroit le plus dangereux 3 tu coupe les voies de retraite4 tu dégage 5 tu ferme ta gueulle

  5. Avant. Il y avait des ratonades nos filles étaient ainsi protégées….c était efficace …..arrivé a ce stade de criminalité il faut franchir une étape, aller en bandes organisées armées et éliminer directement au pied des immeubles les racailles identifiées

    • identifier les arabes de ces videos est impossible, alors il vaut mieux obéir au dicton de mon grand-père “mieux vaut tuer un bicot innocent que de laisser courir un coupable”

    • Pas quand on est un bon chasseur. Dans ce cas visible où s’acharnent plusieurs agresseurs, on tire sur les plus éloignés de la victime pour ne pas risquer de la toucher et les autres vont se disperser en courant vers la sortie et là, un deuxième chasseur les termine au passage tout en faisant attention à ce qu’il n’y ait pas des nôtres dans le champ de tir. Et surtout, pas de prisonnier, ils n’auraient qu’une tape sur la main et de plus, ils pourraient dire que ce sont les agriculteurs qui sont venus les chercher en dansant.

    • Evidemment, il faut s’approcher et tirer sur les plus éloignés puis sur ceux qui décampent mais le faire toujours du plus près possible pour éviter les plombs perdus.