La pensée du jour de Sandrine Rousseau

La nature est fasciste…

“Les femmes trans sont des femmes. Les hommes trans sont des hommes. Aussi vrai que les fascistes sont des fascistes.”

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.



26 Commentaires

  1. Oui mais on peut tout changer !!! Cela dépend de la façon de voir les choses mais il y a un mais : La réalité se rappelera toujours a vous !!!

  2. Et les cons ou connent seront toujours des connes ou cons ….. Un espoir subsiste ….. Qu’il ou elles comprennent ! Il n’est jamais trop tard !

  3. Si je comprends bien cette citation, elle dit que les femmes trans (qui se sentent homme) sont des femmes et que les hommes trans (qui se sentent femme) sont des hommes. Et elle nous traite de fascistes alors que nous disons la même chose!

  4. sauf que les chromosomes ne mentent jamais. Tu nais homme ou femme, point. Quelle cruche! Comment raconter des âneries pareilles?

  5. Quand on est mort on ne sait pas qu’on est mort , c’est pour les autres que c’est difficile ; et bien quand on est con (ne) c’est pareil . Elle , elle est une synthèse de la connerie .

  6. C’est du négationnisme de la réalité, des XX et XY …. Ce qui est vrai par contre , pour la reconstruite , c’est que quand on est con , on est con .

  7. cette sardine est tres handicape – elle a ete fini au pipi – elle a ete mal baise – elle est menopausee et la honte meme les boukaques n en veulent pas

  8. Je me demande ce que ferait la sardine en 1922 face à une escouade d’Arditi .au pire un litre d’huile de ricin cul sec .
    ME NE FREGO

  9. Sandrine est écolo , probablement végan . Hitler était végan , Sandrine est donc une nazie . Raisonnement écolo-gaucho .

  10. Pas d’accord, ce n’est pas une pensée ! C’est un slogan militant d’un groupuscule de pauvres jeunes au front bas de tout sexe, embrigadés dans des sectes éphémères désespérantes sans issue.

    Le mot “fascisme” ne signifie rien pour les ignorant(e)s qui forment
    99 % des troupes de ces sectes. Comme des machines simulatrices des découvertes de Pavlov, ils rejettent, blacklistent, et tuent à l’occasion, ces ennemis montrés du doigt par les chefs sataniques de ces sectes.

    La corruption du mot “fascisme” mérite à elle seule un bel article.

    En attendant, Sandrine Rousseau n’est qu’une pauvre femme à la dérive qui s’accroche à des bribes d’idéologies recuites peu reluisantes, faute de pouvoir créer la moindre idée nouvelle digne d’intérêt sur quoi que ce soit. Sans directeurs de conscience gaucho-écolo-escrocs, cette pauvre femme ne serait plus rien, même pas une bonne ménagère. Le drame français, c’est que ses élites autoproclamées procurent des postes donnant quelques tranches de pouvoir à des gens comme elle. Ces gens n’en reviennent pas et ne se sentent plus pisser.

  11. Le propre de l’homme est d’apporter la semence, celui de la femme faire fructifier cette semence. Voila ce qui définit un homme et une femme appartenant tous deux au genre humain! Un trans homme et un trans femme sont stériles tout comme leurs cerveaux ainsi que celui de cette vermine de Rousseau !

  12. Les “femmes” trans ne peuvent pas porter d’enfants et les “hommes” trans ne peuvent pas s’assoir sur leur couilles par accident. Tout ceci est un simulacre maçonnique, une désacralisation de la nature. Quand sardine ruisseau se fera remplacer par un homme équipé d’une vaginette au parlement et à l’Université, Elle deviendra peut-être fasciste.

  13. Dans la tête de cette tordue d’esprit, ne pas faire partie de sa secte décérébrée quand la nature vous décrit comme une personne normale pour elle c’est d’être fasciste, ce qui est une une évidence si on suit prêt toutes ses interprétations folles émanantes de sa propre folie.