La vie en prison-passoire (1/3)

Ceci est le premier article d’une série de 3, synthèse de discussions avec 3 ex-taulards disons “honorables” puisque n’ayant pas été mis en cause dans des affaires honteuses (crimes, viols, drogue etc). L’un d’eux a arnaqué des banques, l’autre a refusé de payer ses contraventions pendant 15 ans et s’est rendu insolvable, le dernier a tabassé un huissier. Rien de mêchant mais tous ont fini en prison pour quelques mois. Ils sont tous 3 fidèles lecteurs de notre site, voici donc leurs témoignages sur le thème de la vie en prison. Les noms des villes ont été changés pour ne pas risquer de dévoiler leur identité.

Accrochez-vous !

Premier témoignage

Je suis arrivé à 3 heures du matin à la maison d’arrêt et me suis cru dans un asile de fous. Ça tappait aux portes de tous côtés, des hurlements “surveillant, surveillant”, d’autres cris de bête fauve blessée. J’étais escorté par 3 surveillants j’ai appris ensuite que c’est la norme la nuit. Ils ne prêtaient pas attention à ce chahut et m’ont dit que c’est toujours comme ça. J’ai été mis dans une cellule vide “pour quelques jours”, un surveillant m’a montré un interphone “en cas de problème, mais il ne marche pas”. Impossible de dormir avec le tapage, des cris “allah akhbahr” et “enculés” se mélaient, des hurlements en arabe, etc.

Le lendemain je suis passé devant un des chefs de la prison qui m’a expliqué les règles en 3 minutes mais j’ai très vite vu que ces règles n’étaient jamais appliquées. En fait ce sont les détenus qui commandent, il est parfaitement visible que certains magouillent avec les surveillants, par exemple j’ai assisté lors de la distribution des repas (la “gamelle”) à la remise d’un petit paquet par un surveillant a un détenu noir. Shit ou téléphone sans doute.

Après l’entretien avec le chef de détention j’ai eu droit à un entretien avec le chef véritable de la prison, un autre détenu originaire d’Afrique. Un véritable interrogatoire, entouré de quelques détenus africains à la sale gueule. Il voulait savoir pour quoi j’étais là. tabasser un huisier qui m’emmerdait trop ça les a fait rire. Il m’a expliqué que toutes les demandes doivent passer par lui si on veut avoir une chance qu’elles soient acceptées et si je voulais eviter d’avoir des ennuis… Demandes de douche supplémentaire, de “double-parloir” (visite de durée double), de changement de cellule etc. Pour changer de cellule c’est 50 euros, pour un téléphone 150, le shit à partir de 10. Facile de comprendre que la-dessus quelques matons prennent leur part.

En principe les cellules sont fermées à clé en permanence. En fait en fonction du surveillant de permanence les cellules de certains sont ouvertes toute la journée ce qui permet aux détenus de se retrouver, beaucoup gardent le controle de leurs traffics depuis la prison. On peut louer un téléphone (10 euros le coup de fil de 5 minutes), si on n’a pas d’argent (et en principe personne n’en a en prison, mais en pratique tous les voyous en ont) le gars téléphone à ta famille, lui demande de mettre 10 euros sur son numéro de téléphone et voila tu as droit a 5 minutes de causette avec ta famille ! Pour les autres traffics pareil, la famille dehors fait parvenir le fric aux familles des “chefs” et tu reçois la marchandise en taule.

Cette marchandise c’est en majorité des téléphones et du shit, un peu de coco aussi. Le shit rentre par les parloirs (visites avec ta famille), ils se le fourrent dans le cul et vu que depuis quelques années les fouilles systématiques sont interdites, pas de problème. Puis les fouilles, les surveillants savent qui il ne faut pas fouiller… Les téléphones aussi mais c’est plus encombrant (!) et ce sont en général les surveillants qui les font entrer.

Mais il y a d’autres trucs qui entrent ! Des gars ont des consoles de jeux, d’autres reçoivent des repas qu’ils commandent dans des restaus, véridique. Là encore, merci aux surveillants.

Une autre filière c’est les ateliers. Dans la maison d’arrêt il y a en effet un atelier ou on faisait du travail de manufacture (je n’en dis pas plus pour ne pas que la prison soit identifiée). On m’y avait affecté car à priori je n’étais pas un détenu “à problemés”. On reçoit du matériel, on le travaille (payés une misère mais on est en prison, donc pas de problème !) et l’entreprise récupère les travaux finis. J’ai vu 2 fois la-bas des paquets remis au chef d’atelier (un surveillant) puis ensuite transmis à un détenu.

J’ai passé 2 mois en détention préventive et ai vu pas mal de choses car les détenus qui tiennent la prison ne se cachent pas, bien au contraire. Un jour le “chef” (l’africain !) m’a dit que si j’avais “des comptes a règler” il pouvait s’en charger, 300 euros pour casser la gueule à un gars en prison, 1000 si le gars est dehors. Suffisait de lui dire et de payer… Ce gars recevait à l’époque (disons il y a une petite dizaine d’années) 1000 euros par mois sur son compte. Il s’en servait pour cantiner (acheter des produits alimentaires) qu’il refilait à des hommes de main pour “règler les problèmes” entre détenus. Il voulait faire tabasser un gars qui lui avait “manqué de respect”? Il envoyait quelques gars qu’il payait en nourriture ou en shit.

Tous les surveillants étaient au courant, et sans aucun doute le directeur également. Mais ainsi il était tranquile, pas de bordel, et en cas de bavure c’est un taulard qui paye, pas un surveillant…

Jugé au bout de 2 mois j’ai été remis en liberté immédiatement, 2 mois “ferme” et 2 ans de sursis. Voila donc ce qu’il se passe en prison…

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.



23 Commentaires

  1. Je ne suis pas du tout étonné de lire ce témoignage d’un homme qui n’avait pas le profil d’y être… On dit toujours que la réalité dépasse la fiction! ça ne m’a pas étonné non plus d’apprendre que dupont-lajoie avait été acclamé et applaudi à son arrivée à fresnes!!! Les vieux en maison de retraite ont du soucis à se faire avec l’euthanasie mais les taulards eux ne risquent rien….

  2. Apparemment les prisons sont à l’image de l’élysée et de matignon . C’est le gros bordel quoi ! Bienvenu en macronie ,ou TOUT les problèmes sont mis sous le tapis .

  3. Mais qui en France est capable, s’il est élu un jour, de reprendre en mains ces shitholes? Qui? Il faudrait au moins 5 ans de dictature féroce pour remettre l’ordre partout et pas qu’en prison et ce serait forcément sanglant…

    • S’il est élu, rien ne se passera! Il mangera dans la gamelle comme les autres et sera aussi pourri que les autres, car les résultats sont joués d’avance. Ne sont “élus” “QUE” ceux qui conviennent à Davos et corrompus jusqu’à l’os pour cela. C’est SURTOUT un “non-élu” qui “pourrait” régler LES problèmes s’il ne succombe pas à la tentation du pognon, ou alors la menace contre sa vie. Car au fond, je pense que c’est bien de ça dont il s’agit. Sacré dilemme.

    • Bonjour. Pas si compliqué, il suffit de faire un référendum pour sortir de la cedh…après le parlement abroge certaines lois surtout toutes celles de taubira. Abaisse l age de minorité , chasses les étrangers et application

    • Il suffit de quelques jours pour appliquer les lois tout simplement. Sinon, je serais ce président, je me comporterais comme le président du Salvador, pas besoin des anciennes lois.

  4. Avec internet nous sommes au courant de pas mal de chose du coup je ne suis même pas surpris . La prison c un mélange de la Bougnoulie et des planteurs de coton qui règnent en maître car les matons se chient dessus du coup ils laissent passer pas mal de trucs pour la paix sociale dans la prison avec bien sûr la complicité de l état.

    • Bonjour, pas la peine que certains matons se chie dessus comme vous dîtes, je vais vous dire QQ chose de concret vu que je suis maton comme vous dîtes.
      Depuis des années l’administration n’arrive plus à recruter et on se demande pas pourquoi.. bref, le concours de surveillant tout comme celui de la police est devenu l’école des fans, pour exemple ces dernières années nous recrutons sur une moyenne de 3 /20 .donc a votre avis qui passent ce concours? Des congénères à ceux qui sont derrière les barreaux. Des mecs qui font ce “job” uniquement pour être complice avec l’intérieur ou se faire du pognon facile ,des corrompus de merde qui non même pas besoin d’avoir peur. Comme ces salopes de surveillantes qui suce ou qui font des tournantes avec momo et chita . L’état recrute des merdes ,ont ne peut s étonner qu’il y ai la merde dans les prisons.par contre il existe de bons surveillants qui font au mieux leurs travail ,qui sont droit ,qui ne sont pas forcément suivi par leurs directions puisque ces surveillants font monter la température entres les murs et ça c’est dangereux pour leurs prime de fin d année aux directeurs puisque s’il n’y a pas de vagues, de suicide , de détenus au quartier disciplinaire etc, les directeurs reçoivent de coquettes sommes a 5 chiffres en prime du ministère . Alors voilà pas de vague est Le maître mot. Y a des bons et des mauvais partout .

      • J’ai un ami ancien “maton” il a pris sa retraite il n’en pouvait plus. Les nouvelles recrus comme vous dites arrivait en djélabas et ne cachaient pas leur origine ni leur idéologie, de plus bien qu’ancien et “chef” le directeur lui adressait sans cesse des remarques sur son application des règles de base!…….

  5. On s’en doutait vu ce qu’on entendet ce quon voit filmé avec leurs téléphones portables il y avait même eu un koh lanta organisé par un directeur,un autre cet été qui c’était filmé avec un portable dans une piscine gonflable dans sa cellule ,oui le club med quoi .quand on voit les reportages dans les prisons du salvador et le dauphin noir en Russie c’est pas la même chanson ça ne rigole pas et personne ne moufte .

  6. Déplorable il faut absolument changer ça…marion et les patriotes sont a mettre en place d urgence.. il faut détruire ces gouvernements mafieu.

  7. Intéressant. Malheureusement à peu près ce que j’imaginais… Il doit exister des comportements encore plus dégueus avec des prisonniers réduits à l’esclavage (dans tous ses aspects…) avec la compréhension et la passivité d’une administration dépassée/achetée.