La France Bleue-Noire-Rouge, de Robespierre au Crédit Social [4]

IV – Un rapide coup d’œil sur l’état du pays

La France actuelle

Inutile de rabâcher, ici les moindres détails qui foisonnent heures après heures, jours après jours ce que tous vous savez déjà et qui ont mené la France au bord du gouffre depuis le couronnement de Néron le 2ème !

Je n’aborderai pas plus la mise à mort de nos libertés

Attachons-nous seulement aux points les plus essentiels pour des explications claires et concises !

Nous aborderons le problème de l’immigration, de l’islamisme plus après ainsi que celui de l’inflation..

Les « covidiens » et les conséquences tant financières qu’économiques

Comment une simple grippe – un peu plus dure que les habituelles hivernales – accompagnée de confinements mondiaux a pu mettre à l’ arrêt des millions d’entreprises, mettre au chômage des millions de personnes, n’est pas un mystère.

Nous en connaissons tous les buts à atteindre.

Comme nous savons tous que la duplicité gouvernementale française inféodée aux States, soubrette de l’Allemagne, donc de Bruxelles – elle-même dépendante de la « City » – est l’œuvre de la mondialisation sous dépendance du sionisme international.

L’économie et les finances qui ne s’appartenaient plus guère depuis la 3ème République – sauf sous Charles de Gaulle (lors de la4ème et d’une infime partie de la 5ème ) appartiennent désormais au gestionnaire financier et économique qu’est Black Rock ; il nous digère, McKinsey lui en facilitant la digestion par l’entremise de la pédale élyséenne !

La production de médicaments et donc consécutivement notre santé, sont désormais sous tutelle chinoise.

Nous ne produisons plus aucune médication à ce que je crois savoir !

La Sécurité Sociale aux ordres du gouvernement ne rembourse plus nombre d’entre eux, les lits d’hôpitaux fondent comme neige au soleil, les hôpitaux eux-mêmes disparaissent ; les gueux ont le droit et le devoir de crever le plus rapidement possible !

La France qui était en auto-suffisance alimentaire, médicale et militaire, d’une réelle richesse industrielle, agricole et donc paysanne ; cette France qui brillait encore de tous ses feux, tant culturellement que diplomatiquement que dans ses influences mondiales, dont les centrales atomiques qui nous libéraient de toute dépendance extérieure, sous la quatrième République n’est plus. Elle est désormais sous possession coloniale et esclavagiste, oui, je dis bien coloniale et esclavagiste !
Dans cette France, toujours rurale, nous avions alors 3 mois de réserves alimentaires, un service de santé que le monde entier nous enviait, nous fournissions une grande partie des besoins énergétiques à nos voisins sans en priver les Français, nous avions une armée encore digne de cette appellation, une police qui avait encore de vrais tauliers et qui se situait très, très en deçà du degré absolu de sa corruption actuelle !

Par ailleurs, notre puissance industrielle en bonne santé jusqu’aux aux années 70, malade sous Mitterrand est donc définitivement passée à la postérité sous le coup de maître du conglomérat des mondialistes usant de toutes leurs armes passives et actives. La dégringolade de nos entreprises est exponentielle depuis 2020, voire 2019 et précédemment depuis 2008 (la crise des « subprimes »); elle continue de ruiner les petites entreprises et de créer un chaos social sans équivalent dans les temps à peine plus anciens, qui nous amène directement au Crédit Social, chaos qui nous conduira à une nouvelle Commune qui, cette fois s’étendra sur tout le territoire ; la misère déjà existante se répandant comme la lèpre chez nos concitoyens sous l’inflation galopante.
https://www.jovanovic.com/listedeslicenciements.htm

Les conseilleurs de nos si chers traîtres Macron et conseillers français ne sont pas les payeurs ; ils sont la famille McKinsey. et tous s’engraissent sur le peu de lard qu’il reste au peuple, désormais sous inflation galopante et menacé par la famine et le froid !

Les causes de cet état (en remontant par sauts successifs de 1951 à aujourd’hui)

  1. Sous Harry S.Truman L’organisation des « Frères Musulmans » créée en 1928 est dissoute en 1951, par les Services Secrets Anglais.
  2. Sous Barack Obama, Elle est est incorporée à l’OTAN en 2010 afin de la porter au pouvoir dans les pays arabes . Elle est financée par l’Arabie Saoudite.
  3. Cette balkanisation du Moyen-Orient avait déjà été décidée et décrite par Bernard Lewis en 1972-1973 lors d’une réunion Bilderberg lors du « Choc Pétrolier ». Bernard Lewis — Wikipédia (wikipedia.org)
  4. Sous Jimmy Carter, la tâche avait déjà commencé avec, bien sur, l’incontournable sioniste Zbignew Brzezinski, cofondateur de la « Commission Trilatérale », avec son compère, également sioniste, David Rockefeller.
  5. On parlera, plus tard, de « Printemps Arabe » qui est en fait la mise en place du plan d’Oded Yinon de 1982 (Edition Sigest ISBN 978-2-917329-84-9).

Nous avons donc affaire à une collusion Sionisme/Wahhabisme pour, tout à la fois, détruire l’Europe et instituer un gouvernement mondial.

Balkaniser le Moyen-Orient, maintenir la suprématie israélienne et en faire le 51unième État américain.

C’est aussi dans ce même but de Globalisation que fut créée « L’Union Africaine » avec ses 55 pays membres, présidée par le Tchadien Moussa Faki Mahamat depuis le 30 janvier 2017.

Un pôle de gouvernance mondiale dans chaque grande région du monde pour détruire les Nations par tous les moyens.

la France dominée par la finance

Le 3 janvier 1973 (comme par hasard lors du choc pétrolier et toujours des paiements en pétri-dollars), la loi « Pompidou – Giscard – Rothschild » modifiait le statut de la Banque de France en interdisant à l’État de s’endetter auprès de sa propre Banque Centrale, sans avoir à verser d’intérêts !

« Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est toujours au-dessus de la main qui reçoit » évoquait Napoléon Bonaparte ; citation qui n’a pu qu’encourager les sympathisants d’extrême-droite de qualifier ainsi cette loi, Rothschild étant devenu le stéréotype du tout-puissant banquier.

« Il n’y a que deux manières de conquérir une nation, l’une est par les armes, l’autre par la dette », disait John Adams, deuxième président des États-Unis d’Amérique. »

Article 25 de cette loi

« Le Trésor Public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France »

Ainsi, depuis 1973 l’État doit désormais s’endetter auprès des banques privées pour financer ses investissements, en devant ainsi payer des intérêts élevés ! Ce qui est en parti la cause du creusement du déficit de la dette publique depuis cette année-là.

Mais c’est aussi et surtout la cause de l’augmentation des prélèvements obligatoires ! Dit d’une autre manière, l’augmentation des impôts directs et indirects que le contribuable français subit fortement depuis 1975 sert en parti à financer les intérêts versés aux banques privées…

Cette loi a ensuite été abrogée en 1992 avec le traité de Maastricht instituant l’Union européenne, qui confiait désormais la politique monétaire au sein des institutions européennes à Bruxelles, pour être remplacé par l’article 104 du traité de Maastricht, et plus tard par l’article 103 du Traité de Lisbonne.

En 1979 la dette publique française s’élevait à quasiment 240 milliards d’euros, et 30 ans plus tard, celle-ci s’établissait à 1327 milliards d’euros en 2009 (2008 les subprimes)! Ainsi, la dette a depuis augmenté d’environ 1087 milliards d’euros, et les citoyens ont payé plus de 1300 milliards d’euros d’intérêts.

En 2024 la dette e la France est passée à 3 000 milliards d’euro! Circulez! Y’ a rien à voir!

Vous savez donc pourquoi vos retraites vont diminuer comme peau de chagrin par rapport à l’inflation , pourquoi vous avez le devoir de crever dans des couloirs d’hôpitaux, pourquoi la sécu est devenue radine, pourquoi vos économies vont être prochainement aspirées, pourquoi vous serez dépossésés de vos maisons !

Bienvenu au Macronistan ! Vous n’aurez plus rien mais vous serez heureux !

Cherchons l’erreur et à qui le crime profite…Voyons un peu :

  • Pompidou est Juif et franc-maçon. Il fut banquier chez Rothschild
  • Giscard est proche des « Frères ».
  • Rothschild est juif et franc-maçon.

« Donnez-moi le pouvoir de contrôler l’argent d’une nation, et alors peu m’importe qui fait les lois » disait le baron Mayer Anselm Rothschild ». C’est en effet un des principes de l’enrichissement programmé par la Shoah !

Çà y est ? Vous commencez à entrevoir les méandres de mon esprit tordu et vicieux de complotiste qui coopte les Juifs (francs macs ou non), les irréductibles francs-maçons de tous bords et les gouvernements( francs macs ou non) ? Hé bé, je vais vous en donner encore plus face aux problèmes des envahisseurs nègres et bougnoules !

La France sous invasion migratoire

Nous le devons en premier lieu à Giscard, puis à Mitterrand, à Chirac, à Sarkozy, à Flamby, et enfin au pédé de l’Élysée ; en vous faisant encore remarquer qu’ils sont tous soit francs-maçon, soit en affinités avec leurs « Frères » !lieu, voire Juif pour l’un d’entre eux !

De la à penser que tous les malfaisants de la 1ère à la 5ème République œuvrent pour « Le plan Kalergi » (ou le génocide des peuples d’Europe)…

Le Plan Kalergi ou La Paneurope : https://archive.org/détails/R.N.CoudenhoveKalergiIdealismePratique1925FR

Peu de gens savent qu’un des principaux protagonistes du processus européen est aussi celui qui a planifié et programmé le génocide des peuples européens. Il s’agit d’un obscur personnage dont les masses ignorent l’existence, mais que les “puissants” considèrent comme étant l’un des pères fondateur de l’Union Européenne.

Son nom: Richard coudenhove Kalergi.

Il parvint à intéresser les plus importants chefs d’ État qui soutiendront et feront la promotion de son projet d’unification européenne.

En 1922, il fonda à Vienne le mouvement “Paneuropéen” qui visait l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial.

Après le seconde guerre mondiale, grâce aux appuis de Winston Churchill de la loge maçonnique B’nai B’rith et d’importants quotidiens comme le New York Times, son projet fut accepté au sein du gouvernement des USA.

Faites le rapprochement avec la loi « Pompidou – Giscard » pour confirmer que la France est mise à l’encan financièrement, spoliée, offerte au métissage forcé depuis des décennies pour être finalement vendue à la découpe au premier et au second degré !

Vous savez tous les méfaits des racailles d’importation et de celles « Françaises de papier » ; inutile donc d’épiloguer sur le sujet ! Contentons-nous de faire, ne serait-ce que l’estimation des musulmans sur notre territoire :

Restons avec l’ordure Giscard et tous ses colorés: en 1974, en plein choc pétrolier, il créa le remembrement familial, ouvrant ainsi toutes grandes les porte à l’immigration sauvage, refusant de reconnaître les racines chrétiennes de la France !

Il ne s'arrêta pas en si bon chemin quand il vendit le pays contre du pétrole, entérinant les accords passé avec l'O.C.I et l' ISESCO.
O.C.I créée le 25 septembre 1969 (1)
l' ISESCO en mai 1979 (2)
1+2 = Organisation de la Coopération Islamique + Organisation Islamique de Stratégie

La Lybie, grâce à Mouammar Kadhafi était notre dernier rempart contre l’immigration. Il gênait. Alors, BHL, Juif sérafade et sioniste est intervenu et hop ! Plus de Kadhafi !

Nous sommes actuellement en France (officiellement) environ 68 millions d’habitants sans compter les centaines de mille non répertoriés en réserve du Grand Remplacement.
Considérons qu’il y avait en 2017 chez les Arabes (officiellement, donc mensonger) 30% de musulmans pro charia sur une population qui représentait 7,5% de notre population. Nous savons qu’aujourd’hui ils représentent près de 40% de cette engeance et faisons un rapide et simple calcule :nous obtenons plus de 5.1 millions ; ce qui nous donne 2.040.000 Abdel pro charia !

Il y a de plus entre 2300 et 2600 mosquées sur notre territoire (en comptant les salles de prières)

Voyons au niveau des clandestins : Ils ne seraient que 700.000…Bon, je vais me caler sur le même % de pro charia chez les Arabes de France ; ce qui nous donne 280.000 autres Mamadou !

Donc Abdel + Mamadou = 2.320.000 ingénieurs de la machette et de la Kalash !

N’allez pas imaginer que les chiffres annoncés sont le fruit d’une propagande mensongère ! Aux sus et aux vus des mensonges étatiques, j’estime qu’ils reflètent la réalité !

Plusieurs semaines après la mise en service de la nouvelle carte bancaire “ADA”, qui ne permet plus aux demandeurs d’asile de retirer de l’argent aux distributeurs, certains bénéficiaires font état de “problèmes” et de difficultés accrues dans leur vie de tous les jours pour acheter des produits de première nécessité. (Dixit nos honnêtes merdias, ce serait de l’intox!!)

Ils ne sont pas contents : “Avec la nouvelle carte ADA, on est obligés d’aller dans les grandes surfaces où l’argent file vite”

A cela il faudra ajouter les colorés des armées françaises

Considérons à la louche que tout confondu, ou cons fondus, nous ayons 300.000 militaires et policiers sur le territoire.
Nous savons que les musulmans et autres colorés d’importation représentent près 40% des effectifs.
Supposons que la moitié d’entre eux désertera avec armes et bagages lors du chaos, ce qui nous ramène à 20% , soit 24.000 de plus !

Faites les comptes, les amis et préparez-vous à des luttes sanglantes car tous ces tueurs-nés ont des armes bien planquées dans les mosquées ; ce qui est un secret de polichinelle, l’Intérieur hors des mosquées faisant l’Extérieur des mosquées.
Allô la DGSI ? Allô, y ‘a quelqu’un ?

La France sous inflation

Les accords de Bretton Woods signés en juillet 1944, entre 44 pays, et qui instaurèrent un système monétaire international basé sur la libre convertibilité des monnaies et la fixité des taux de change.

  • Une des plus importantes décisions prises fut celle de fixer une parité OR/DOLLAR
  • Le billet vert devient l’étalon de référence à la place du métal précieux, ce sera le début de l’inflation courant dans le monde entier et qui coûta fort cher aux anglo-saxons !
  • Les accords meurent le 18 décembre 1971, les États-Unis ont accusé un déficit commercial qui a provoqué une vague de fuite devant le dollar.
  • En effet,à partir du moment où il y a plus de dollars à l’étranger que les États-Unis disposent de réserves d’or, ils ne peuvent plus garantir une conversion immédiate du dollar à l’or.

Richard Nixon annonce alors la fin de la convertibilité du dollar en or. Les banques centrales ne peuvent plus intervenir sur cet avoir et donc le cours de l’or augmente jusqu’à 80 ou 90 dollars selon l’offre et la demande et donc “les monnaies ne sont plus liées entre elles et se mettent à flotter”. Un retour à la situation d’avant-guerre.

Plus le cours de l’OR monte, plus la monnaie fiduciaire baisse !

Le 4 février 1965, le général de Gaulle a fait convoquer la presse au palais de l’Élysée. Devant les journalistes du monde entier, c’est à l’hégémonie du dollar qu’il va s’en prendre. Le dollar et son exorbitant privilège. Le président français a décidé d’en appeler au retour de l’or comme étalon monétaire international.

Déclaration fracassante qui va valoir au président français le surnom de ‘Gaullefinger’, en référence au film Goldfinger, sorti peu de temps auparavant, dans lequel James Bond combat un criminel voulant voler l’or des États-Unis.

De Gaulle devient, ainsi, le pilleur de Fort Knox, la réserve fédérale où le gouvernement américain entrepose son or depuis 1937.

Que fait de Gaulle ? Après avoir été dissuadé par son ministre des finances Valéry Giscard-d’Estaing de récupérer l’or de force avec un croiseur de guerre, il le récupère avec l’opération Vide Gousset via des vols d’Air France qui acheminent l’or à la Banque de France.

DE GAULLE AVAIT DES COUILLES !

Un geste qui coïncide… avec le retrait du commandement intégré de l’Otan, qui quitte Paris en 1966 pour la Belgique

L’or est alors devenu un enjeu majeur de la guerre froide ! Un enjeu planétaire, non seulement entre l’Est et l’Ouest, mais aussi entre les Américains et leurs alliés…

La planche à billet va lui donner de plus en plus de valeur et la monnaie est donc condamnée à des inflations perpétuelles.
Ce qui se passe partout actuellement se passe bien sûr chez nous.

Notre gouvernement pratique la fuite en avant,avec une BCE qui imprime à tout va si bien qu’aujourd’hui les Français ont vu les produits alimentaires de bases augmenter entre 25 et 100% pour certains ! La viande bovine est hors d’atteint aux bourses modestes.

Quant aux produits issus du pétrole (quasiment tout en est issu)…Nos agriculteurs en crèvent mais Tata Attal les écoute et Bruno Lemaire nous parle de croissance ! Un bon élève de la macronie qui ne sait pas ce que représente un hectare en augmentation sur son ardoise d’un hectare !

Et comme macronus minus se décide à taxer le blé Russe, nous n’aurons plus qu’à manger du pain noir provenant de rebuts agrémenté de sciure, d’asticots et autres adorables insectes !

Pour ma part, je suis convaincu que toutes ces tafioles gouvernementales VEULENT nous faire croire qu’elles sont débiles !
Vous savez quoi ? Je n’y crois pas un instant ! Nous sommes les singes d’un zoo aux grilles ouvertes et on nous balance des cacahuètes !

Des remèdes qui ne sauront convenir à tous

Les Français, agriculteurs ou non, déjà sous Crédit Social, bientôt dirigés des kolkhozes vers les sovkhozes.

Quand le débat, la diplomatie n’aboutissent pas lors d’un conflit, il ne reste que la fuite ou la violence.

Comme stipulé à l’Article 35 de la Constitution du 24 juin 1793: “Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs”

Considérant que le nerf est aussi l’argent de la guérilla et que sans une « section » organisée et cloisonnée, elle est vouée à l’échec , nos possibilités d’action sont mortes-nées sans ces ingrédients.

Faire le kamikaze ne change jamais le cours des choses ! Les affaires reprennent et les morts sont enterrés et très souvent oubliés dans l’instant.

Donc pour toutes les actions ci-dessous, il faut impérativement correspondre au point de la « Section »

  1. Buter Macron, c’est souvent la première idée qui vient à l’esprit ! cela ne servirait à rien si c’est le clone qui s’en prend une. Quant à pouvoir le buter, vu les mercenaires postés sur de grandes distances, vus les moyens technologiques dont ils disposent, j’affirme que c’est mission impossible pour un ou des civils. Par contre, un de ses chefs d’ état major pourrait lui faire avaler son bulletin de naissance.
  2. S’en prendre à des fonctionnaires de police ou des gendarmes est à mon sens stupide, sauf sous faux drapeau intelligemment construit !
  3. S’en prendre à des députés, des préfets, des ministres…
  4. Faire sauter des bâtiments publiques, des cités de racailles…
  5. Etc. Etc

Par contre, lancer la guerre civile par des attaques contre les colorés est possible mais ce doit être mené de manière professionnelle.

Je sais que mes propos vont en choquer plus d’un mais ce sont les miens et d’une totale et ferme objectivité ! Je ne laisse pas  l’émotionnel prendre le pas sur la dite ojectivité ! Juste une question de survie pour enfin revire !

Seule une guerre civile peut remettre les pendules à l’heure ! N’imaginons pas un instant pouvoir sortir de notre servitude sans une violence extrême ! Un chien enchaîné et battu se retourne tôt ou tard contre son tortionnaire !

Verrons-nous la fin de La France Bleue – Noire – Rouge ?

Vers une France Blanche ?

Léonidas

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.



10 Commentaires

  1. Giscard sest victime de médisances graves.

    Question proche-orient, les français doivent à Giscard de n’avoiir que très peu souffert de la crise pétrolière de fin 1973-74.

    Il a missionné ses proches en Irak pour propose à Saddam de l’ingénierie atomiqe civile (sans aucun danger de prolifération militaire, contrairement aux bruits répandus par des cafards)contre du pétrole à un prix correct, malgré la crise de 1973. Mission pleinement réussie. Nos ingénieurs ont construit à Osirak (à 20 km de Bagdad) une centrale nuc prototype (75 MW), nommée ZEMMUNG I, qui a fonctionné dès 1979 de façon remarquable, et une seconde centrale pour un peu plus tard (ZEMMUNG II).

    Ca n’a pas plus aux américains. Israël a été missionné par Washington pour faire le sale boulot. Exactement 3 semaines après la défaite de Giscard, en juin 1981, seize bombardiers F16 des USA, pilotés par des israéliens, on balancé sur ZEMMUNG I chacun une bombe de cauchemar, d’une puissance effrayante inédite. Zemmung I a été rasé comme un green anglais ; les ingénieurs français qui contrôlaient la centrale ont été vaporisés ainsi que des domestiques irakiens. Ce qui, au passage, montrait bien qu’une centrale nuc ne peut en aucun cas dériver en bombe A, même sous bombardements violents (c’est physiquement IMPOSSIBLE); Si Giscard avait été élu contre la mitte, jamais les USA n’auraient osé ça. Car Giscard avait déjà subi un sale attentat US sur le territoire français à La Seyne sur Mer en 1979. Il avait riposté de façon magistrale. Enfin pourquoi ne parle-t-on jamais du magnifique sauvetage de Kolwezi par Giscard ? lui seul pouvait réussir ça, même ses plus proches n’ont pas su cette action avant son déclenchement. Nos 10000 légionnaires contre 300 000 noirs prêts à bouffer les 30000 européens tout crus ! Ils ont quasiment tous été sauvés !

  2. Désolé, je me sens obligé de défendre Giscard.

    Je ne sais pas le salaud qui a fait courir ce bruit tenace au sujet du regroupement familial. Mais je sais que ce bruit est archifaux.

    L’auteur de cette catastrophe est Chirac. C’est lui, premier ministre de Giscard jusqu’en 1976, qui n’a cessé de le tarabuster pour qu’il édicte le groupement familial. Giscard état plus qu’agacé. Chirac a alors mis sa démission en jeu.
    Avec la fragilité de cette majorité de Giscard, majorité mince comme un papier à cigarettes, ça n’était vraiment pas le moment d’étaler des dissensions. Giscard a cédé. Mis un an plus tard, effrayé des conséquences de ce regroupement, Giscard a annulé le décret, il en avait le pouvoir. Ce n’est pas la cause du départ de Chirac, mais ce départ s’est produit au même moment. Chirac était furieux de cette annulation, et comme il venait de démissionner, ce qui a fait entrer Raymond Barre à Matignon, Chirac est allé se plaindre à la justice européenne. Il a entamé une action pour faire annuler l’annulation, en excipant que sur ce point, l’Europe primait sur la France. Et il a eu gain de cause, p. de m. ! Les allemands se sont fait un plaisir d’annuler l’annulation, donnant ainsi raison à Chirac. Comme la justice n’est jamais rapide, le moment ne se prêtait plus à une riposte de Giscard. La campagne présidentielle était trop près, elle dévorait l’énergie des grands candidats. Chirac faisait carrément campagne contre Giscard et pour Mitterrand. Giscard a été trahi à fond par le RPR. L’élection fatale de Mitterrand a chassé Giscard. Chirac avait donné partout des ordres pour faire voter Mitterrand par les adhérents du RPR. Avec l’implantation locale du RPR, bien plus importante que celle de Giscard, c’est Mitterrand qui a été élu, hélas …..

    Chirac n’en était pas à sa première traîtrise : c’est lui qui, plus tard, a fait chuter Balladur, qui aurait été bien meilleur que Chirac à l’Elysée (d’ailleurs Balladur avait été rejoint par de Villers). Les bruits que les chiraquiens ont fait courir sur Balladur étaient ignobles. L’auteur de ces cours d’histoire sait sans doute ce que Chirac a raconté partout sur les liens de Balladur avec Bazire. Ca volait très très bas. La politique à ce niveau-là c’est dégueulasse. Mais je tenais à rétablir la vérité sur le regroupement familial : c’est à Chirac et non à Giscard qu’il faut dire merci !

    • Je prends note des commentaires de REBELLOCCITAN généralement bien informé et pertinent.
      Avec ces deux auteurs on peut dire qu’on tient un bon document.

      • Je respecte votre opinion : ce n’était pas facile. Il a résisté longtemps avant de céder à Chirac, qui lui faisait du chantage à la démission.
        Quand il a annulé le décret, il a reconnu avoir eu tort de céder un an plus tôt à cause de la conjoncture délicate (il était élu mais son pouvoir législatif était faible). Et ceux qui se sont couchés sont les juges européens, il faut en tenir compte.
        Giscard avait évité le clash mais il ne s’est jamais couché (sinon il n’aurait pas annulé le décret) ; au niveau français, Chirac a été obligé d’encaisser l’annulation. Il n’a pu gagner qu’en réclamant aux instances européennes, et là, Giscard n’est coupable de rien. Cest quand même Chirac le salaud dans l’affaire).

  3. La seule chose qui convienne de dire à l’Ami Léonidas, c’est chapeau bas Monsieur, beau travail !
    Pour ce qui me concerne c’est archivage en zone protégée.
    Merci.

  4. Cette conjuration est issue d’un plan mondial élaboré par l’Illuminatenorden en 1776 reprise ensuite par la franc-maçonnerie anglaise.