Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.



17 Commentaires

  1. Enfin une bonne nouvelle ! Si on tuait systématiquement les dealers, les “gros bonnets” de la came mendieraient chez Paul Emploi. C’est une grosse erreur de se concentrer sur les gros et d’épargner les petits. C’est l’inverse qui fonctionne, il faut éliminer sans pitié tous les plus petits : sans eux, les gros sont forcés de résoudre le pb de conditionnement en micro-doses, de distribution “porte à porte” aux “petits” consommateurs, de créer des ventes par correspondance, etc… rien de tout ça ne fonctionne car pour de vrais flics pro, ça se voit comme une verrue sur le nez d’une jolie fille. En plus en tuant les dealers, le prix des rescapés provisoires devient exorbitant, ce qui tue la rentabilité.

      • J’adore les animaux !
        Quand j’aurai gagné au loto, j’ouvrirai plusieurs refuges avec les conseils de la Fondation BB, pour sauver un maximum d’animaux.
        Sauver les équidés des abattoirs : comment peut-on massacrer des animaux aussi beaux et aussi intelligents ?
        Il faudrait une brigade d’intervention pour EMPALER tous les mauvais cavaliers qui torturent à mort les chevaux :
        https://www.youtube.com/watch?v=U2WfaU-TLt0
        Aider à sauver les chiens et chats des abattoirs asiatiques !
        C’est vrai que j’ai un cœur énorme face à toute la misère animale !
        J’ASSUME ! ❤️❤️🐎🐎
        https://www.youtube.com/watch?v=0M2CvefH2YQ

        • Chère ATHENA, je ne vous suis pas sur tout mais j’adhère à bloc à votre pensée pour les équidés. L’équiphagie est une monstruodité insoutenable. Ces chevaux et juments, fidèles et nobles, à la mémoire phénoménale, si bien décrits par Francis Jammes dans “Le petit cheval blanc” (mis en musique par Brassens), comment peut-on leur vouloir du mal ? il faut détruire sans pitié toute cette sale chaîne “alimentaire” fondée sur la boucherie chevaline, y compris l’ignoble saucisson d’âne dont les idiots du village se régalent en ricanant. Là je me fous pas mal d’être excessif. Je possède perso une magnifique ânesse de 15 ans (et 400 kg…), affectueuse, franche comme l’or, grâce à laquelle aucun loup n’ose entrer dans les enclos de mon pré carré (elle les tue à coups de ses sabots de devant). Elle est bien plus intelligente que (autocensuré…..).