[Parodie] “J’ai la guitare qui me démange”, Yves Duteil

« J’ai la Kalash qui me démange « par Patriae Bellator
tirée de « J’ai le guitare qui me démange » par Yves Duteil
J’ai la Kalash qui me démange,
Alors j’la caresse un p’tit peu.
Ça me soulage de toute jactance
Mais ça me rend bien ténébreux.
Pardonnez-moi, c’est très étrange,
Ça me prend là où ça veut.
C’est la Kalash qui me démange,
Alors j’la caresse un p’tit peu.

 

Je bosse dans le sanitaire,
Suis descendu d’mon mirador.
J’fais pas dans l’humanitaire,
J’appelle mes potes, on fait des Morts.
C’est le hasard d’la génétique,
suis pas négro, suis un grand blanc.
Je danse avec tous les Moujiks
Et c’est ainsi qu’à présent…

J’ai la Kalash qui me démange,
Alors j’la caresse un p’tit peu
Ça me soulage de toute jactance,
Mais ça me rend bien ténébreux.
Je n’aime que les mathématiques,
Celles appliquées sans tolérances.
J’avais des dons pour cette pratique,
Oui, mais côté références…

J’ai la Kalash qui me démange,
Alors j’la caresse un p’tit peu.
Ça m’fait du bien dans les phalanges
Et ça me rend presqu’ amoureux.
Y a rien à faire pour que ça change,
Faut se faire une raison.
J’ai la Kalash qui me démange,
Alors j’fais des oraisons.

J’ai pas appris à m’amollir,
Sur la crosse, je taille le bois.
Pardonnez-moi, je sais pas lire,
Je compte en f’saisant des croix.
A chaque rafale je marque les muzz,
C’est mon boulot, on me paie à l’heure.
Si vous m’voyez dans la cambuse,
C’est pour prier mon Créateur.

J’ai la Kalash qui me démange,
Alors j’la caresse un p’tit peu.
Ça me soulage de toute jactance
Et quand j’ai bien prié mon Dieu,
J’me prends pour un harpiste,
Ma Kalash joue un son mélodieux.
Je me sens presque piétiste,
Et quand je suis malheureux…

J’ai la Kalash qui me démange,
Alors j’la caresse un p’tit peu.
Ça me soulage de toute jactance,
Ça me rend vraiment tout joyeux.
J’veux vraiment pas qu’ça change,
Pour flinguer les enturbannés
J’ai la Kalash qui me démange,
Alors, je pars rafaler.

J’ai consulté un monarchiste,
Qui manie les pyroxidés.
Il m’a dit “Si les muzz persistent,
Envoyez-leur tous vos poulets.
Avant même qu’ils comprennent,
Ils gagneront tous les honneurs.
Et c’est pour ça que sur la scène,
Quand j’entends nos magouilleurs…

J’ai la Kalash qui me démange
Alors j’la caresse un p’tit peu
Ça me soulage de toute jactance
Mais ça me rend bien ténébreux.
J’connais qu’une seule musique,
Elle ne fait pas dans les détours,
C’est le chant d’mon automatique,
Elle ne balance que du lourd.

J’ai la Kalash qui me démange
Alors j’la caresse un p’tit peu
Ça me soulage de toute jactance
Et si j’meure par les pouilleux,
Je veux qu’on m’installe sans remords
Avec ma Kalash à la main.
Si vous voyez ma pierre tombale
Qui gigote à la Toussaint…

J’ai la Kalash qui me démange
Alors j’la caresse un p’tit peu
Dans les nuages avec les anges
Et tout là-haut dans les cieux.
Pardonnez-moi si ça dérange:
Ça me prend là où ça veut.
C’est la Kalash qui me démange,
Alors, j’la caresse un petit peu.
Y a rien à faire pour que ça change,
Et si vous montez aux Cieux,
Votre Kalash qui vous démange,
Alors c’était contagieux

J’ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Ça me soulage et ça s’arrange
Mais ça fait pas très sérieux.
Pardonnez-moi, c’est très étrange,
Ça me prend là où ça veut.
C’est la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.

 

J’aurais pu, c’est héréditaire,
Être officier d’Etat major,
Archevêque ou vétérinaire,
Clerc de notaire ou chercheur d’or.
Le hasard et la génétique
En ont voulu tout autrement.
J’ai mis les doigts dans la musique,
Et c’est ainsi qu’à présent…

J’ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Ça me soulage et ça s’arrange
Mais ça fait pas très sérieux.
Dans l’industrie, l’électronique,
Le commerce et les assurances,
J’avais des dons pour la pratique,
Oui, mais côté références…

J’ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Ça fait du bien dans les phalanges,
Mais ça fait pas très sérieux.
Y a rien à faire pour que ça change,
Faut se faire une raison.
J’ai la guitare qui me démange,
Alors j’écris des chansons.

J’ai appris à lire, à écrire
Et je compte sur mes dix doigts
Pour composer de doux délires
À partir de n’importe quoi.
Ne croyez pas que je m’amuse,
Que je cours après les honneurs.
Si je taquine un peu la muse,
C’est pas pour les droits d’auteur.

J’ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Ça me soulage et ça s’arrange,
Mais au bout d’une heure ou deux,
Quand je me prends pour un artiste,
Ça donne un résultat miteux,
Ça me rend profondément triste,
Et quand je suis malheureux…

J’ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Ça me soulage et ça s’arrange,
Mais c’est un cercle vicieux.
Y a rien à faire pour que ça change,
Faut se faire à cette idée.
J’ai la guitare qui me démange,
Alors j’essaie de chanter.

J’ai consulté un spécialiste
Pour me guérir, mais sans succès.
Il m’a dit “Si le mal persiste,
Essayez de prendre un cachet.”
Avant même que je le comprenne,
J’étais déjà dev’nu chanteur,
Et c’est pour ça que sur la scène,
Entre les deux projecteurs…

J’ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Ça me soulage et ça s’arrange
Et si c’est pas très sérieux,
C’est la plus belle leçon d’musique
Que j’ai reçue depuis toujours;
C’est la meilleure thérapeutique
Quand j’ai des chagrins d’amour.

J’ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Ça me soulage et ça s’arrange
Et quand je serai très vieux,
À ma mort, je veux qu’on m’installe
Avec ma guitare à la main.
Si vous voyez ma pierre tombale
Qui gigote à la Toussaint…

C’est la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu
Dans les nuages avec les anges
Et tout là-haut dans les cieux.
Pardonnez-moi si ça dérange :
Ça me prend là où ça veut.
C’est la guitare qui me démange,
Alors je gratte un p’tit peu.
Y a rien à faire pour que ça change,
Et si, dans un jour ou deux,
Y a la guitare qui vous démange,
Alors c’était contagieux.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.



8 Commentaires

  1. vous pourriez faire une parodie de prendre un enfant par la main : prendre un migrant par la main et lui montrer le chemin, le renvoyer d’ou il vient, prendre un migrant par la main.

  2. J’ai rencontré Yves Duteil il y a Deux ans, c’est quelqu’un de sympa, il ne se prends pas pour une “star”. Votre parodie est très bien faite

    • Mercipour vos appréciations!
      Bien que ne connaissant pas Yves Duteil, je pense aussi que c’est un type bien. S’il a connaissance de cette parodie, souhaitons qu’il en rie!
      Vos voeux sont exaucés pour “prendre un enfant par la main”